Élaboration de la Stratégie de Développement de la Finance Numérique: un atelier de formation initié à Abidjan

Élaboration de la Stratégie de Développement de la Finance Numérique: un atelier de formation initié à Abidjan
Discuter et affiner, avec les équipes du PDSFI, les premières réflexions sur une stratégie numérique du pays en identifiant les piliers de succès et les besoins; mais aussi présenter aux leaders d’opinion un cadre de stratégie nationale afin de s’accorder sur la roadmap pour la mise en œuvre de la stratégie et les rôles des parties prenantes respectives. Tels étaient les objectifs spécifiques de l’atelier initié par le Programme de Développement du Secteur Financier ( PDSFI) qui s’est tenu du 29 au 30 novembre à la salle de conférence de l’immeuble sciam à Abidjan. Cet atelier d’élaboration de la Stratégie de Développement de la Finance Numérique, a été le lieu pour Secrétaire Exécutif, Fanny Siaka de rappeler les objectifs de ces deux jours de réflexions. Pour lui, l’objectif principal est de discuter et d’affiner, avec les parties prenantes, les premières réflexions sur une stratégie numérique du pays en identifiant les piliers de succès et les besoins, devra, à terme, permettre de présenter aux leaders d’opinion un cadre de stratégie nationale et de s’accorder sur la feuille de route pour sa mise en œuvre ainsi que les rôles des parties prenantes respectives. À en croire, Fanny Siaka, la finance numérique recèle un immense potentiel du point de vue de l’inclusion financière et l’accès aux services de base, sachant que plus de 50 % des personnes vivant dans les pays en développement possèdent un téléphone portable. Pour rappel, Le séminaire gouvernemental du 15 Janvier 2018 a consacré l’adoption du Plan d’Actions Prioritaires 2018. Cette boussole de l’action gouvernementale prévoit l’élaboration d’une Stratégie de Développement de la Finance Numérique en Côte d’Ivoire. Cette action s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de Développement du Secteur Financier (FDSF) adoptée par le gouvernement en 2014 et, qui met un accent particulier non seulement sur la question de l’inclusion financière mais également sur la digitalisation des paiements. CK