Contrôle Interne dans les administrations financières / Le Ministre Adama Koné aux directeurs de Cabinets, directeurs généraux et inspecteurs généraux : "la coordination des systèmes de contrôle interne vous incombent au premier chef"

Contrôle Interne dans les administrations financières / Le Ministre Adama Koné aux directeurs de Cabinets, directeurs généraux et inspecteurs généraux : "la coordination des systèmes de contrôle interne vous incombent au premier chef"
Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, aux côtés du Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a procédé lundi 12 Novembre dernier, à l’ouverture des travaux d’une session de sensibilisation du top management sur la mise en œuvre de l’implémentation du contrôle interne au sein de leurs services respectifs à la salle de conférence de l’immeuble Sciam au Plateau. Dès sa prise de parole, Le Ministre en charge de l’Economie et des Finances a rappelé l’importance du contrôle interne pour les gestions des deniers publiques et a invité tous les acteurs de la chaîne financière à s’en approprier. « La présente session de sensibilisation vise donc à vous rappeler les concepts fondamentaux de contrôle interne, en vue d’un meilleur pilotage de vos activités au sein des structures dont vous avez la responsabilité. En tant que premiers responsables de vos différents services, la coordination des systèmes de contrôle interne vous incombent au chef », a indiqué le Ministre Adama Koné à la cérémonie d’ouverture du séminaire. Poursuivant, il les a exhortés à s’impliquer dans ce cadre d’échanges, afin de mieux s’approprier ces différents outils. Ce qui facilitera, a-t-il précisé, la mise en œuvre efficace et harmonieuse du contrôle interne dans leurs services, pour servir d’exemple aux autres administrations qui sont appelées à leur emboiter le pas. Conformément aux directives de l’UEMOA, a rappelé le Ministre de l’Economie et des Finances, le Gouvernement a adopté un cadre global, cohérent et unique de conduite et d’évaluation des réformes intitulé « Schéma Directeur de la réforme des Finances publiques 2018-2020 ». « Ce schéma s’articule autour de huit (8) axes dont le sixième vise à améliorer la transparence et la gouvernance dans la gestion des ressources publiques en assurant l’efficacité des contrôles interne et externe. Au nombre des réformes à mettre en œuvre, figure l’implémentation du contrôle interne dans l’administration publique et en particulier dans les administrations économiques et financières », a-t-il confié. Pendant la formation, plusieurs participants ont exprimé leur intérêt pour une telle formation qui vient mettre à jour leurs connaissances dans le domaine du contrôle financier. Les Directeurs de Cabinet, les Directeurs Généraux et des Inspecteurs Généraux du Ministère de l’Économie et des Finances et ceux du Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, ont permis d’améliorer les activités de gestion budgétaire selon Mme Ouattara, DAAF au Secrétariat d’État auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat. « Nous allons mettre en place un dispositif au sein de notre direction qui va nous permettre de suivre les dossiers, les traiter en temps réel et qu’ils soient transmis dans les plus brefs délais et une répartition des taches équitable » a-t-elle expliqué. Selon le Colonel Karim Coulibaly, Directeur de la formation, de la documentation, de l’école des douanes : «Nous sommes venus pour acquérir les différents outils de gestion de contrôle interne. Le financement de notre administration dépend des résultats que nous atteignons dans le fonctionnement de nos différents services, le contrôle interne en fait partie. Nous allons les mettre en œuvre dans nos différents services afin de faciliter leur contrôle par les services habilités. » Eric Freidenrich, formateur à l’Institut français de l’audit et du contrôle interne souligne que l’intérêt de cette formation est de donner les moyens de maitriser l’utilisation des ressources dont bénéficient les Etats auprès des institutions internationales, éviter le gaspillage et l’évaporation. « Il faut donc mettre en place un système de contrôle efficient et efficace qui passe par le contrôle interne afin de donner la garantie à ces organismes qui financent et qu’on va forcément rembourser, que tout est sous maitrise » dira-t-il. Initiées par l’Inspection Générale des Finances, ces séances de sensibilisation qui visaient entre autres, à renforcer les capacités des gestionnaires sur les concepts de contrôle interne, élaborer un cadre de référence de gestion des risques et de contrôle interne ainsi que faire la mise à jour des cartographies des risques des directions générales ont pris fin le Vendredi 16 Novembre dernier. PR